Technopôle Brest-Iroise
La dynamique de l'innovation
au service du territoire
Actualités
          • De la recherche à la production, Polymaris franchit une nouvelle étape !

          • Découvreur et fabricant d’ingrédients, leur différence ce sont leurs produits naturels, issus du milieu marin, qui n’ont pas d’équivalent en milieu terrestre.

            Le Technopôle Brest-Iroise les a accompagnés lors de leur création. Nous avons voulu partager avec vous leur actualité. Echange avec Bertrand Thollas, Directeur Général de Polymaris, mardi 7 février 2012.
          • Polymaris c’est à l’origine un projet – Biopolymérix – porté par deux chercheurs issus de l’Ifremer et de l’UBO. Ce projet a été accompagné par l’incubateur Emergys à partir de février 2008. Emergys a permis, entre autre, le financement d’un avocat d’affaires nécessaire à la rédaction des premiers contrats clients. Mais également l’accompagnement dans la rédaction de business plan et la gestion au quotidien. L’entreprise a été créée en avril 2008.

            Les deux porteurs : Bertrand Thollas, Directeur général, est Docteur en chimie organique et analytique, spécialisé en Glycochimie et diplômé en Assurance Qualité et Anthony Courtois, Président, Docteur en Sciences de la Vie et de la Santé et spécialiste en Glycobiologie

            CA 2011 : 200 000 € 

            Salariés : 4

            Polymaris Biotechnology
            Aeropôle centre
            29600 MORLAIX

            Téléphone: +33 (0)2 98 88 04 57 - Fax: 02 98 88 38 94 – contact@polymaris.com

             

            Vous produisez des « biopolymères marins innovants ». Qu’est-ce que c’est ?

            Un polymère c’est un enchaînement de plusieurs molécules. A Polymaris ce sont des sucres, des polysaccharides. Ce qui fabrique les polysaccharides, c’est une bactérie. En effet, quand on la stresse elle produit du mucus, le polysaccharide. Et c’est en la nourrissant qu’on la stresse ! Nous avons amplifié ce que fait naturellement la bactérie.

             

             


            « Une » bactérie produit « son » polysaccharides. Or, il y a des milliards de bactéries ….
            Polymaris possède une collection de 800 isolats. Chaque isolat est  congelé dans un tube à – 80°. Il y a quelques milliers de bactéries par tube. Il en faut des milliards pour produire une biomasse exploitable.

             

             

            Polymaris dispose d’un plateau technique permettant la production de quelques centaines de milligrammes à plusieurs grammes de molécules pures.

            Pourquoi ces polymères sont innovants ? Parce que la structure chimique, l’enchainement des sucres, de nos bactéries n’est pas décrit dans la littérature scientifique. Nous les avons «découvertes » et brevetées !

             

            Qu’elle est la plus-value de vos produits ?

            Premièrement, tout ce qui est d’origine marine est à la mode. Deuxièmement, ce sont des molécules innovantes. Troisièmement, ils sont dits « naturels ».

            Un facteur de différenciation par rapport à ceux qui font le même métier que nous, est que notre approvisionnement est sécurisé. Nous avons prélevé une fois dans le milieu et nous n’y retournerons pas. Nous n’impactons pas sur l’environnement et nous ne subissons pas les impacts environnementaux !



            Qui sont vos clients ?

            Jusqu’à présent nous sommes plus particulièrement présents dans la cosmétologie. Les fabricants ont besoin de nouveaux ingrédients. Et nous les leur apportons ! C’est ainsi qu’a démarré notre aventure en 2007 et 2008. Nos molécules étaient sans activité prouvée, il fallait trouver une entreprise qui prenne en charge les tests. Nous avons rencontré des grands noms de la cosmétologie. Sans succès. Jusqu’au jour où l’un d’entre eux a pris le risque de faire les tests. Qui ont démontré toute les qualités de nos molécules.

            Notre objectif aujourd’hui est de développer de nouveaux marchés, la chimie et la nutraceutique. Nous avons déjà abordé ces marchés au démarrage de l’entreprise, et nous savons que nos molécules peuvent apporter de nouveaux champs d’expérimentation.

             

            Aujourd’hui ?

            Nous avons achevé les travaux de R&D sur certaines de nos molécules dans le secteur de la cosmétologie, maintenant nous devons produire et donc passer à l’échelle industrielle.

            Depuis fin 2011, nous avons un nouveau partenaire, Codif International, qui a créé la marque Phytomer. Il va nous faire pénétrer un marché mondial.

            En juin 2011 Codif International a présenté les 2 nouveaux actifs apportés par nos molécules, un actif matifiant, un antirides.

            Depuis janvier nous nous sommes agrandi. La partie production s’est concrétisée et nous occupons 360 m2 de bureaux et de laboratoires.








            « Le plus grand bioréacteur de Polymaris, dit « la cocotte-minute stérile », qui procède à la fermentation des bactéries, en grande quantité.»

             

             

             

             

             

            Demain ?
            Nous développer sur les marchés de la chimie, la nutraceutique et le phytosanitaire.

            Les polysaccharides sont exclus de la réglementation européenne Reach ! Règlementation qui impose de repasser toute une série de tests pour toute molécule vendue, afin de démontrer son impact sur l’environnement, entre autre. Tester coûte cher … les industriels préfèrent travailler sur du matériau neuf … nous sommes une alternative intéressante pour eux !

            La nutraceutique nous intéresse car nous savons que les polysaccharides  peuvent avoir des propriétés d’alicaments, de probiotique

            Dans le secteur du phytosanitaire, le plan Ecophyto 2018, a pour objectif de réduire de 50 % l’usage de pesticides. Nos molécules pourraient intéresser les industriels.


            Bertrand Thollas – 33 ans aujourd’hui - a créé Polymaris alors qu’il avait 29 ans. Son conseil à un jeune qui voudrait créer son entreprise ?
            Il faut se faire accompagner ! Nous ne sommes pas formés pour faire un business plan … en France il y a tellement de « portes à ouvrir » pour créer son entreprise …..

            Et dans 5 ans que ferez-vous ?
            J’ai du mal à me projeter …..

             

             

            Propos recueillis par Murièle Couchevellou, chargée de communication du Technopôle Brest-Iroise.

             

          • Publié le
          • 20/02/2012
          • De la recherche à la production, Polymaris franchit une nouvelle étape !
CONTACT
Technopôle Brest-Iroise
Site du Vernis, Bâtiment Cap Océan, 525 avenue Alexis de Rochon, Plouzané
Tel : +33 (0)2 98 05 44 51
Fax : +33 (0)2 98 05 47 67
contact@tech-brest-iroise.fr
  SERVICES
> Restauration
> Hébergement
> Location de salle
> Covoiturage
> Adhésion
  RUBRIQUES
> Accueil
> Le Technopôle Brest-Iroise
> Des réseaux pour vous  connecter
> Actualités / Agenda
> Projet & international
> Contact
  PRATIQUE
> Extranet / Workspace
> Plan du site
> Mentions légales
 
  SOUTENU PAR
Drapeau Europe Région Bretagne Brest Métropôle
logo Iasp logo Retis
Powered by diasite
Designed by diateam