Actualités du technopôle Brest-Iroise
      • Recherche
      • Identifier et valoriser de nouvelles molécules issues des microalgues dans les domaines de l’industrie cosmétique et agro-alimentaire. Un nouveau labo à l'UBO/IUEM Brest

      • Vendredi 26 octobre, le Laboratoire Commun BioTechAlg a été inauguré. Ce nouveau Laboratoire Commun, labellisé par l’Agence Nationale de la Recherche, est une première à l’Université de Bretagne Occidentale. Issu de la rencontre entre le Laboratoire des Sciences de l'Environnement Marin et la société productrice de microalgues Greensea, avec le soutien de la SATT Ouest Valorisation, il a pour objectif d’identifier de nouvelles molécules issues des microalgues. Ces composés encore inconnus sont d’un intérêt stratégique majeur pour l’industrie cosmétique et agro-alimentaire : à terme, ils pourront par exemple remplacer des conservateurs chimiques posant de nombreux problèmes de santé publique.

        Une communication de l'UBO/IUEM, membre de l'association du Technopôle Brest-Iroise.
      • Le milieu marin représente une source de molécules et de composés originaux encore très peu explorés et sous exploités. Ainsi, les microalgues, confrontées à une forte compétition intra et inter-spécifiques en milieu naturel, ont développé un arsenal original de systèmes de défense et de molécules impliquées dans la communication chimique (Quorum Sensing). Ces molécules jouent un rôle majeur dans le contrôle des populations microbiennes, dans les défenses anti-oxydantes et dans la modulation de nombreuses activités enzymatiques. De plus, les microalgues ont un développement cellulaire rapide, permettant une production de biomasse en quantité suffisante pour des exploitations industrielles (s'affranchissant ainsi de la pêche et du ramassage). Elles peuvent être cultivées en conditions contrôlées, et permettent des rendements de production stables et élevés, ainsi que la possibilité de tester des situations métaboliques très variées.

        Au cours du programme du laboratoire commun, il s'agira de cribler la biodiversité à une échelle industrialisable, et au moyen d'outils dédiés, aussi bien in vitro, qu’in vivo. Les applications visées seront les marchés de la cosmétique et de la nutraceutique. L’identification de nouvelles molécules susceptibles d’entrer dans la composition de nouvelles formulations et/ou de remplacer les conservateurs chimiques est d’un intérêt stratégique majeur, qui relève également des grands enjeux actuels de santé publique.

        Ce projet est issu de la rencontre d'une société de production industrielle de biomasses d'algue (GREENSEA, du groupe GREENTECH) avec le Laboratoire LEMAR UMR 6539 (Université de Bretagne Occidentale) possédant deux plateformes de criblage haut débit de biomasses marines (BIODIMAR® et Lipidocéan).

        Le projet vise à explorer la relation entre des conditions maîtrisées de croissance de différentes souches de microalgues, y compris dans des conditions de stress, et la diversité des métabolites produits, dont certains présenteront des activités biologiques d’intérêt pour la cosmétique (à court terme) et/ou la nutraceutique.

        Une stratégie de criblage à grande échelle sera mise en œuvre pour isoler, puis caractériser les différentes familles de composés bioactifs de 50 microalgues et leurs milieux de culture sur la période du projet. Le développement de procédés d’extraction éco-respectueux des molécules actives sera privilégié. La présence de molécules originales sera révélée par l’analyse des profils métabolomiques et par des tests biologiques (existants ou développés à façon) se basant sur l’évaluation d’activités antimicrobiennes, d’inhibition d’enzymes clés en cosmétique et nutraceutique, anti-oxydantes et de cytotoxicité. Leur caractérisation et identification chimiques seront réalisées par des techniques analytiques comme la chromatographie et l’électrophorèse capillaire, couplées à des techniques FTIR, RMN et à la spectrométrie de masse.

        A l’issue des 3 années du programme, l'aboutissement de ces recherches sera une valorisation des composés bioactifs isolés par l'élaboration de nouvelles gammes de produits formulés à base de molécules d’origine marine, qui seront commercialisés par la société GREENSEA.

                                                                                     
        Verrous scientifiques et technologiques:

        Le projet de labcom entre le LEMAR et la société Greensea permettra de lever deux verrous clés :

        1) L’accès pour Greensea a un criblage haut débit des activités biologiques des extraits de la souchothèque permettra de pré-sélectionner des souches d'intérêt sur lesquelles sera appliqué un forçage métabolique qui pourra conduire à une surexpresssion de certains métabolites d'intérêt.

        2) En bénéficiant de l’expertise scientifique du LEMAR sur l’analyse et la caractérisation chimique des actifs et sur le développement de procédés d’extraction plus respectueux de l'environnement, l’entreprise effectuera un saut technologique.

        A l’issue de ce travail, la connaissance et la compréhension du comportement de différentes variétés de microalgues soumises à divers stress, seront améliorées. Ceci permettra ainsi le contrôle de la production à l’échelle industrielle par GREENSEA des variétés de microalgues sélectionnées pour leur potentiel bio-actif. Ces bio-actifs seront alors considérés dans une stratégie industrielle.

         

        Ressources humaines :

        SOCIETE GREENSEA

        Dr Jean-Paul Cadoret, HDR - Directeur Délégué de la société de Biotechnologie Marine GREENSEA.

        Carole Vialleix - Chef de projet au sein de la société Greensea.

        LABORATOIRE DE RECHERCHE LEMAR UMR 6539

        Pr Claire Hellio - Professeure et directrice de la plateforme de bioprospection de l’UBO.  Directrice du Labcom

        Marilyne Fauchon - Ingénieure d'études sur la plateforme BIODIMAR depuis 2007

        Pr Fabienne Guérard - Professeure des Universités et Directrice-adjointe de l’UMR 6539 LEMAR. Co-directrice du labcom.

        Dr Philippe Soudant - Directeur de recherche au CNRS-INEE et directeur scientifique de la plate-forme LIPIDOCEAN.

        Pr Gwenaelle Le Blay - Professeure au LEMAR.

         

      • Publié le 26/10/2018

La newsletter
du Technopôle Brest-Iroise

Restez informés !

Pour recevoir toutes nos informations,
incrivez-vous !

Suivez l'actualité
du Technopôle Brest Iroise sur

CONTACT
Equipe d'animation du Technopôle Brest-Iroise
Bât. Cap Océan
525 avenue Alexis de Rochon
29280 Plouzané
Tel. +33 (0)2 98 05 44 51
Fax : +33 (0)2 98 05 47 67
contact@tech-brest-iroise.fr
Powered by diasite - Designed by diateam