Technopôle Brest-Iroise
La dynamique de l'innovation
au service du territoire
Actualités
          • Lutte contre le cancer, point sur les forces scientifiques brestoises

          • Une communication d'un adhérent, l'Université de Bretagne Occidentale
          • La journée mondiale contre le cancer a eu lieu le 4 février. L'occasion de faire le point sur les forces scientifiques brestoises. Les chercheurs de l'UBO et du CHRU ont encore fait avancer notre compréhension de la cancérologie, depuis la recherche fondamentale jusqu'à ses applications cliniques.


            L’Université de Bretagne Occidentale, avec les organismes de recherche et son partenaire, le Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest, ont développé une véritable expertise dans le domaine de la recherche en cancérologie. En tout, ce sont des scientifiques issues de six laboratoires différents qui travaillent sur le sujet. Chimistes, biologistes, médecins, informaticiens ou encore linguistes étudient cette maladie sous tous ces aspects, permettant l’émergence de nouvelles connaissances aussi bien en génétique qu’en science du langage.

            Ces laboratoires font partie de plusieurs réseaux (Cancéropôle Grand Ouest-CGO, Pôle régional de cancérologie…) leur assurant une visibilité à l’échelle européenne et un soutien financier.

            L’objectif est de favoriser les projets dits « de transfert ». Ceux-ci visent à concrétiser le plus rapidement possible les résultats de la recherche sous la forme d’applications diagnostiques et thérapeutiques bénéficiant directement au patient. Au travers de l’Institut National du cancer, les partenariats entre la recherche publique et privée sont également soutenus. Les résultats de ces recherches, traitements thérapeutiques innovants, bénéficient directement, dans le cadre de protocoles de recherche clinique, à la prise en charge des patients du Centre Hospitalier Régional Universitaire.

            Cette recherche pluridisciplinaire contre le cancer fait partie des priorités de l’État et s’inscrit dans les plans Cancer successifs mis en place par les gouvernements. Les avancées scientifiques développées au coeur des laboratoires de l’UBO et leurs applications directes permettent ainsi de lutter efficacement contre cette maladie, première cause de mortalité en France.

            Le laboratoire de Génétique : comprendre la génétique du cancer pour améliorer son traitement
            Mieux comprendre les altérations génétiques et métaboliques qui surviennent dans le développement cancéreux permet d’améliorer le diagnostic précoce des malades, d'optimiser la prise en charge thérapeutique, de réduire l'émergence de résistances aux traitements et donc les risques de rechutes. De récents travaux du laboratoire Génétique, Génomique Fonctionnelle et Biotechnologie (UBO, CHRU, INSERM, EFS) sur le cancer colorectal
            publiés dans l’International Journal of Oncology, ont ainsi décrypté les mécanismes de résistance aux médicaments que peuvent développer les patients lors de la chimiothérapie.

            Le LaTIM : vers une meilleure analyse des images
            En menant une recherche pluridisciplinaire associant mathématiques, informatique, physique, statistique et médecine, le LAboratoire de Traitement de l’Information Médicale (UBO, CHRU, IMTA, INSERM) travaille à l’amélioration du traitement des images médicales et à leur analyse. D’abord concentrés sur la qualité des visuels (IRM, radiothérapie…), les scientifiques élaborent désormais des modèles prédictifs d’évolution des tumeurs et cela grâce à l’étude des images par des algorithmes. Cette nouvelle approche permet d’établir
            des traitements personnalisés pour les malades.

            Le laboratoire HCTI : rendre l’annonce du cancer plus humaine…
            Analyser le discours fait au patient, une première dans le monde de la médecine ! Ghislaine Rolland-Lozachmeur, linguiste au laboratoire Héritages et Constructions dans le Texte et l'Image de l’UBO et Responsable du Réseau Sciences Humaines et Sociales du CGO, étudie entre autre les mots choisis par le médecin lors de l’annonce du cancer. Entretiens et questionnaires permettent également de mieux comprendre la vision qu’a le malade de sa pathologie et d’améliorer sa prise en charge tout au long du traitement.

            Le laboratoire CEMCA : à l’interface de la chimie et de la santé
            Afin de développer des stratégies innovantes anticancéreuses, les recherches de l’équipe COSM du laboratoire de Chimie, Électrochimie Moléculaire et Chimie Analytique (CEMCA-CNRS-UBO) portent sur le développement de molécules de synthèse utiles pour prévenir les métastases, pour la vaccination antitumorale, l’imagerie médicale ou la médecine nucléaire.... Ces composés et leurs applications font l’objet de plusieurs brevets et une startup,
            Easy Chelators, valorisant quatre de ces brevets en diagnostic et thérapie des cancers a vu le jour en mai 2016. D'autres composés sont valorisés au travers de collaborations académiques et industrielles. La molécule « Ohmline » qui permet in vivo (modèle souris)  d’éviter l’apparition des métastases osseuses, a obtenu la labellisation MATWIN lors du concours 2015 (Maturation & accelerating translation with industry).

            Le laboratoire LBAI : les cellules immunitaires et leur rôle dans le cancer
            La leucémie lymphoïde chronique est la leucémie la plus fréquente chez l’adulte. Elle est provoquée par le dérèglement de certaines cellules immunitaires : les lymphocytes B. Les chercheurs du laboratoire Lymphocyte B et Autoimmunité (UBO, INSERM, CHRU) étudient depuis plusieurs années ces dérèglements afin d’élaborer des solutions thérapeutiques afin d'élaborer des solutions thérapeutiques dans les domaines des thérapies ciblées
            et de l'immunothérapie. Durant l’année 2016, leurs collaborations avec d’autres laboratoires et industriels au sein de programmes nationaux et européens ont été nombreuses, permettant le passage de la recherche fondamentale aux applications cliniques.

             

          • Publié le
          • 06/02/2017
          • Lutte contre le cancer, point sur les forces scientifiques brestoises
CONTACT
Technopôle Brest-Iroise
Site du Vernis, Bâtiment Cap Océan, 525 avenue Alexis de Rochon, Plouzané
Tel : +33 (0)2 98 05 44 51
Fax : +33 (0)2 98 05 47 67
contact@tech-brest-iroise.fr
  SERVICES
> Restauration
> Hébergement
> Location de salle
> Covoiturage
> Adhésion
  RUBRIQUES
> Accueil
> Le Technopôle Brest-Iroise
> Des réseaux pour vous  connecter
> Actualités / Agenda
> Projet & international
> Contact
  PRATIQUE
> Extranet / Workspace
> Plan du site
> Mentions légales
 
  SOUTENU PAR
Drapeau Europe Région Bretagne Brest Métropôle
logo Iasp logo Retis
Powered by diasite
Designed by diateam