Actualités du technopôle Brest-Iroise
      • Mission Rimouski, Québec. Succès pour les rencontres initiées dans le cadre du projet «OCEAN»

      • Le projet «Océan» est un projet de coopération entre Brest et Rimouski, cofinancé par le Fond Franco-Québécois de Coopération Décentralisée (FFQCD).

        Initié par Brest métropole océane suite à la mission de prospection Jeanne d’Arc de 2010, ce projet vise à renforcer les coopérations académiques, scientifiques et économiques entre les deux territoires maritimes de Brest et Rimouski (Québec) dans le domaine des sciences et techniques marines, afin de contribuer au développement d’une nouvelle économie maritime, innovante, compétitive et durable.

        Trois domaines ont été sélectionnés, pour leur intérêt scientifique et économique :

        •    La gestion de l’environnement: et plus particulièrement le thème des «observatoires», et de leurs applications pour une gestion des ressources naturelles.
        •    Le transport durable: et plus particulièrement les techniques de navigation digitale.
        •    Les biotechnologies marines: autour des projets portés par l’IUEM et la société Olmix concernant le développement de filières «algues».

        La mission : Dans le cadre de ce projet, et suite à une première rencontre à Brest avec la technopôle de Rimouski, une mission collective a été organisée sur Rimouski (du 25 au 27 octobre) et Québec (le 28 octobre).

        Cette première mission avait pour objectif de travailler à la mise en place de coopérations académiques, scientifiques et économiques sur ces trois domaines.

        Participants :

        •    Brest Métropole Océane (Maître d’ouvrage du projet) : Marc Labbey, vice-président et président du Technopôle Brest-Iroise ; Anne-Marie Cabon, chargée de mission collaborations européennes et internationales

        •    Technopôle Brest Iroise (Maître d’œuvre) : Eric Vandenbroucke, directeur-adjoint du Technopole Brest-Iroise ; Fabienne Vallée, responsable des coopérations internationales.

        •    Pôle Mer Bretagne : Sébastien Cann, responsable des relations internationales.

        •    IUEM [Institut Universitaire Européen de la Mer] : Eric Deslandes, vice président de l’Université de Bretagne Occidentale, chargé de la valorisation de la recherche, professeur et chercheur au LEMAR UMR 6539 [Laboratoire des Sciences de l’Environnement Marin] ; Emma Michaud, chercheur au LEMAR 6539
        .
        •    ENSTA Bretagne : représenté par Christian Jochum, professeur et chercheur au laboratoire brestois de Mécanique et des systèmes (LBMS/Mécanique des Structures Navales).

        •    Groupe Olmix : Hervé Balusson, Président-Directeur général, Olivier Biannic, Responsable Business Développement et Anca Lucia Laza Knoerr, Directrice Pôle Recherche.

        •    SDIS 29 : Lieutenant-Colonel Mahoudo, responsable de la Direction Expertise Recherche et Développement et Gilles Cloarec, ingénieur territorial.

        Le Technopôle Brest-Iroise représentait l’ensemble de ses membres et en particulier les propositions de coopérations présentées par Telecom Bretagne, l’ENIB, IXSEA, soit une quinzaine de propositions au total.

        Les rencontres se sont tenues avec les principaux acteurs de Rimouski et de Québec concernés par les thèmes du projet:
        •    A Rimouski : la Technopole Maritime de Québec (TMQ), l’Observatoire Global du Saint Laurent (OGSL), l’Université de Québec à Rimouski (UQAR), l’Institut des Sciences de la Mer (ISMER), le Centre Interdisciplinaire de Développement en Cartographie des Océans (CIDCO), le Centre de Recherches sur les Biotechnologies Marines (CRBM), les agences de développement économique de Rimouski et du Québec.
        •    A Québec : l’Institut National de Recherche Scientifique (INRS) ; l’Alliance verte (fédération des acteurs du transport maritime) et l’Université Laval.


        Enfin une rencontre avec Mme la Consule et avec les services du consulat de France à Québec a permis de faire le point sur l’avancée du projet.


         

         

         

         

         

         

         

         

         

        BILAN DES RENCONTRES

        Chacun des trois thèmes sélectionnés ouvre de nombreuses opportunités de coopérations sur les trois plans académiques, scientifiques et économiques incluant des projets collectifs, pluridisciplinaires et multi-acteurs.

        Sur la plan académique, les échanges entre l’IUEM et l’Ismer (UQAR) ont permis d’avancer vers des cursus conjoints (Masters et Master spécialisés) ainsi que sur des doctorats/ post doctorats; de telles coopérations pourraient également être mises en place avec les écoles d’ingénieurs (ENSTA, ENIB, Telecom Bretagne, Ecole navale).

        Sur le plan scientifique et économique, les propositions de coopération soumises par les organismes de recherche, publics ou privés, ont pour la plupart trouvé leur répondant auprès des acteurs québécois. Ce sont les projets proposés par l’ENSTA (robotique sous-marine, hydrographie, acoustique sous-marine, énergie éolienne), l’IUEM (bioressources marines et biotechnologies marines ; les études concerneront notamment les algues marines dont les biomasses sont très importantes au Québec maritime et susceptible d'être valorisées économiquement ; un programme de recherche appelé Nutral'ag associe les 2 instituts de recherche (IUEM et ISMER) et le CRBM un de plus important centre au monde spécialisé dans le domaine des Biotechnologies marines), IXSEA (projet Tactipêche et instrumentation marine), Actimar/Helzel (radars HF), le SDIS 29 (plateforme de gestion des risques).

        Sur le plan économique, des possibilités de partenariats ont été identifiées dans le domaine de l’océanographie, des AUV, de l’instrumentation marine et de la navigation digitale ou encore des biotechnologies marines. Partenariat industriel entre la société Olmix, l’IUEM et le CRBM, sur la valorisation de la biomasse marine (macro-algues). Des réunions de travail avec les entreprises concernées (IXSEA, ECA, NKE, Actimar, Olmix) seront organisées dans le courant du mois pour échanger sur les suites à envisager.

        La subvention accordée au projet par le Consulat Général de F
        rance à Québec, au titre de l’année 2011, s’élève à 12 000€ pour un budget de 24 000€ côté français.

        Ce projet se poursuivra tout au long de l’année 2012. L’objectif sera de favoriser le développement et la mise en place de ces différentes initiatives. Le prochain temps fort du projet a d’ores-et-déjà été planifié pour le mois de juillet 2012, à l’occasion des « Tonnerres de Brest ».

      • Publié le 30/11/2011

La newsletter
du Technopôle Brest-Iroise

Restez informés !

Pour recevoir toutes nos informations,
incrivez-vous !

Suivez l'actualité
du Technopôle Brest Iroise sur

CONTACT
Equipe d'animation du Technopôle Brest-Iroise
Bât. Cap Océan
525 avenue Alexis de Rochon
29280 Plouzané
Tel. +33 (0)2 98 05 44 51
Fax : +33 (0)2 98 05 47 67
contact@tech-brest-iroise.fr
Powered by diasite - Designed by diateam