Actualités du technopôle Brest-Iroise
      • Adhérents
      • Covid-19. Communiqué du CHRU de Brest

      • Ce communiqué date de début avril.

        Le CHRU de Brest tient à saluer la mobilisation interne exceptionnelle de ses professionnels, toutes professions confondues (7000 salariés, 650 médecins séniors, 3000 étudiants).

        Cette mobilisation s’accompagne d’une solidarité externe sans précédent qui fait chaud au coeur pour les personnels hospitaliers engagés dans ce combat.

      • Nous sommes conscients d’écrire une page inédite de l’histoire des hôpitaux publics en général et du CHRU de Brest en particulier. Nos professionnels mènent la plus belle et la plus juste des guerres : la guerre pour la vie. En coordination avec le Groupement Hospitalier de Territoire et l’hospitalisation privée, le CHRU de Brest est aujourd’hui le bouclier sanitaire de l’ouest breton.

         

        1. L’activité

        La progression du nombre de patients Covids confirmés reste modérée sur le Finistère. L’ouest apparaît pour l’heure comme une région protégée par rapport à ce que vivent les régions de l’Est de la France ou de l’Ile-de-France. A ce jour, 18 patients Covid sont pris en charge en réanimation, dont 14 patients transférés d’autres régions (EVASAN), 29 patients au pôle 3 de l’hôpital de La Cavale Blanche, 2 patients en SSR à Guilers, 6 patients en EHPAD. Soit au total, 55 patients sur le CHRU de Brest.
        Pour autant, nous devons être en mesure de faire face à toutes les hypothèses et à toutes les éventualités.

        2. Le CHRU pousse plus loin sa réorganisation


        Rappel de l’organisation existante :

        Le CHRU s’est réorganisé entièrement pour faire face à la crise sanitaire :

        • le service des maladies infectieuses fait bénéficier tout le territoire de son expertise. Il est mobilisé depuis des semaines 7 jours sur 7, et 24h sur 24.
        • L’équipe opérationnelle d’hygiène du CHRU est également lourdement sollicitée dans le contexte de la crise. Elle est à la disposition de la cellule de crise pour définir les bonnes pratiques et est à la disposition des services.
        • La pharmacie du CHRU assume la gestion de tous les stocks sensibles de dispositifs médicaux et la dispensation de ceux-ci. Elle le fait pour l’ensemble du GHT de Bretagne Occidentale.
        • le SAMU 29 reçoit depuis le début de la crise 40 % d’appels en plus. Une cellule de régulation spécifique au Covid a été constituée. Les capacités de réponse ont été multipliées par deux. 500 volontaires se sont manifestés pour compléter les effectifs du SAMU.
        • les capacités de soins critiques ont considérablement accrues. Elles sont actuellement de 96 lits au CHRU, de 14 lits à l’HIA, de 18 lits à l’hôpital de Morlaix, de 10 lits à la clinique Keraudren, soit un potentiel total sur le territoire de 138 lits.
        • les patients COVID qui ont besoin d’une hospitalisation sont tous pris en charge au sein du pôle 3 de l’hôpital de La Cavale Blanche sur 3 étages. Ces capacités seront étendues à d’autres pôles en cas de besoin. Cette organisation a nécessité des déménagements de services et de nombreuses formations. Elle permet d’éviter la propagation du virus en séparant les flux au maximum pour limiter les effets de contagion et limiter le nombre de professionnels exposés.
        • les urgences sont naturellement en état d’alerte maximum : des lignes médicales supplémentaires ont été déployées. Le service des urgences a été totalement réorganisé. L’essentiel des capacités d’accueil du service est dédié aux urgences respiratoires en lien avec l’épidémie. Les urgences bénéficient désormais d’un poste médical avancé en cas de besoin. Des fluides médicaux ont été déployés dans ces nouveaux espaces par les services techniques en 48 heures. Enfin, le sous-sol du service réservé aux situations sanitaires exceptionnelles a été armé. Il dispose d’un potentiel d’accueil de 16 patients réanimatoires.
        • les activités de chirurgie et de médecine programmées sont arrêtées, à l’exception de celles liées à l’urgence et à la cancérologie.
        • le laboratoire de virologie s’est entièrement adapté au contexte en travaillant 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Il est en mesure de réaliser 400 analyses par jour sur les prélèvements effectués. Cette production peut être doublée au besoin pour atteindre 800 analyses par jour.
        • L’imagerie a dédié un circuit spécialisé pour les patients Covid. Un scanner est entièrement réservé à cette activité. Le service peut réaliser jusqu’à 100 scanners Covid par jour.
        • La cellule médico-psychologique (CUMP), destinée aux professionnels et aux patients de tout le Finistère, a triplé ses effectifs pour accompagner ceux qui en ressentent le besoin. Elle est à votre disposition et à votre écoute au 02.98.14.51.84.


        Le CHRU complète son dispositif pour les publics fragiles :

        • les patients dialysés sont hospitalisés au sein du pôle 3 de l’hôpital de La Cavale Blanche. Un circuit et des locaux spécifiques sont prévus pour que leurs séances de dialyse soient réalisées sans retard.
        • A Bohars, une unité dédiée pour patients Covid a été définie. Elle bénéficie de chambres individuelles et des équipements nécessaires.
        • A l’Institut de Cancérologie et d’Hématologie de l’hôpital Morvan, un protocole précis a été arrêté afin de protéger ces patients immuno-déprimés. Des prises de températures régulières sont organisées. Un filtrage à l’entrée des services est organisé.
        • L’activité de la maternité se poursuit sans changement depuis le début de la crise sanitaire. Deux chambres isolées ont été définies pour prendre en charge les parturientes Covid confirmées. Elles bénéficient des équipements et des protocoles nécessaires.
        • A la prison de Brest, les protocoles de prise en charge ont été modifiés pour les détenus, les personnels soignants et les surveillants. Les équipements nécessaires à la protection des professionnels en contact avec des détenus Covid ont été déployés.
        • Un lien spécifique a été défini avec les établissements qui accueillent les personnes handicapées. Un médecin du CHRU est en charge du suivi de ce public en collaboration avec la Délégation Territoriale 29 de l’ARS Bretagne.
        • Un dispositif spécifique a été conçu, avec les services de l’Etat compétents, pour les personnes précaires afin de les protéger au mieux dans cette période particulière.
        • -Les résidents des EHPAD-USLD font toujours l’objet d’une attention particulière compte tenu de leur vulnérabilité. Un confinement strict, synonyme de protection, y est maintenu.


        Une coopération territoriale de qualité.
        Les établissements du Groupement Hospitalier de Territoire de Bretagne Occidentale (CHRU de Brest, HIA Clermont-Tonnerre, CH de Landerneau, CH des Pays de Morlaix, CH de St Renan, CH de Lesneven, CH de Lanmeur, CH de Crozon) ont défini les capacités et le rôle de chacun dans la crise du Covid-19.

        La crise actuelle impose une coopération exemplaire entre l’hospitalisation publique et l’hospitalisation privée. La ligne fixée est claire : pas un personnel, pas un matériel disponible sur le territoire ne doivent manquer pour sauver une vie. Dans ce cadre, une coopération renforcée est menée avec la fondation ILDYS et les cliniques brestoises.



        3 -La crise, accélérateur d’innovations, pour permettre le suivi des patients chroniques du CHRU

        • Trois unités mobiles ont été créées pour réaliser des prélèvements et des évaluations de patients dans les EHPAD. Les résidents des EHPAD font naturellement l’objet d’une attention toute particulière. Chacune des équipes est constituée d’un médecin et d’une infirmière.
        • Des formations sont proposées aux professionnels des EHPAD hospitaliers et autonomes pour permettre une autonomie du prélèvement.
        • Un accompagnement des EHPAD est mis en oeuvre sur les territoires de Brest et de Carhaix afin d’échanger et de formuler des recommandations. L’objectif est d’éviter la propagation du virus en EHPAD : mailings et webconférences.
        • les téléconsultations ont été ouvertes pour le suivi des patients chroniques. 191 médecins utilisent ce dispositif pour rester en lien avec leur patient. Ce système évite au patient de venir à l’hôpital tout en maintenant un suivi de son état de santé. Une avancée prometteuse pour l’avenir…
        • Un suivi à domicile des patients Covid dont l’état de santé ne justifie pas une hospitalisation. Ce suivi est réalisé par l’application E-fitback dont le CHRU de Brest était promoteur. Cette application a été déployée sur tout le GHT. Elle est actuellement proposée aux médecins généralistes afin de leur permettre de suivre leurs propres patients.



        4 La crise : un grand moment de solidarité / L’heure de vérité des solidarités

        Soutien au Grand Est : opération « Morphée »
        Le CHRU de Brest a pris la décision d’accueillir 4 patients Covid en provenance de Mulhouse et de Colmar très rapidement le dimanche 22 mars. Le transport aérien militaire a été organisé dès le lendemain matin. « Il nous semblait impensable de refuser ces patients et de laisser nos collègues débordés sans rien faire, précise le Dr Jean-Marie Tonnelier, chef de Pôle ASUR ». « Tous les patients transférés avaient passé le cap critique » précise le Pr Erwan L’Her, chef de service Réanimation médicale. « Leur besoin en oxygène était devenu stable, et ils étaient donc transportables, endormis et sous respirateur artificiel ». Le rôle du SAMU et de l’armée a été majeur : « Ce type d’opération n’est pas aisé pour les services civils, c’est pourquoi l’intervention de l’armée était nécessaire, avec leur avion Morphée » explique le Dr Noureddine Chahir, chef du SAMU29. « Le service de santé des armées a une expertise dans ce type d’opération qui s’est déroulée avec une grande fluidité ».

        Le TGV de l’espoir : le CHRU au rendez-vous de la solidarité nationale
        Mercredi 1 avril, un TGV-hôpital a transféré des patients en provenance de l’Ile-de-France. 10 patients supplémentaires ont été accueillis sur le CHRU alors que l’HIA Clermont-Tonnerre accueillait 6 patients.
        Cette opération est préparée depuis dimanche 29 mars. Elle a mobilisé 13O professionnels de tous les métiers de l’établissement : personnels logistiques, SAMU, réanimation, pharmacie etc.
        La logistique a été définie en lien avec le national lundi matin. Un camion logistique a été préparé toute la journée et a été chargé dans la nuit de lundi à mardi. Il a rejoint la gare d’Austerlitz mardi matin par la route.
        Trois équipes soignantes du CHRU ont été sélectionnées lundi. Chaque équipe devait prendre en charge un wagon du TGV. Chaque wagon comprenait de 4 patients. Le premier étage du TGV était occupé par le matériel et les logisticiens. Le rez-de-chaussée du TGV était occupé par les patients et les soignants. Chaque équipe était composées de 7 professionnels : deux médecins, quatre infirmiers et un logisticien (ingénieur bio-médical, pharmacien etc.).
        Les équipes ont rejoint Paris mardi après-midi.
        Dès 5 heures du matin, elles étaient à pied d’oeuvre pour réaliser le transfert de chaque patient vers la gare d’Austerlitz, puis pour prendre en charge les patients pendant le trajet vers Brest.
        A Brest, une collaboration exemplaire entre la SNCF, les forces de l’ordre, les pompiers et le SAMU a permis de réaliser le transfert vers l’hôpital de La cavale Blanche en 45 minutes seulement.

        Des dons nombreux et spontanés
        Le CHRU reçoit de nombreuses offres de dons de la part d’associations, d’entreprises et de particuliers. Outre ces propositions de dons, le CHRU a aussi lancé des appels via des réseaux locaux pour recevoir des équipements de protection individuelle (EPI).
        Innoveo, le fonds de dotation du CHRU, a été chargé de coordonner ces généreuses initiatives. Les dons sont nombreux : masques, gants, blouses, lunettes de protection… mais aussi des dons alimentaires : crêpes, fraises, pizzas, viennoiseries, soupes : l’UPC se charge d’en organiser la distribution. Mais aussi : location d’appartements ou de maisons à titre gratuits.
        Un grand MERCI à tous !
         

        Coup de chapeau à « Amor Lux » et à « Outils Océans »
        Jean-Guy Le Floch, PDG d’Armor Lux et ambassadeur d’Innoveo, a souhaité faire un geste solidaire dans le combat contre le Covid-19. Depuis la semaine dernière, des couturières de l'entreprise, rappelées spécialement pour la crise, confectionnent des masques en papier de stérilisation. Elles sont aidées dans cette mission par l’entreprise Outils Océans. Ce procédé a été validé par la société française d’hygiène hospitalière. 45.000 masques par semaine

         

         

      • Publié le 08/04/2020

La newsletter
du Technopôle Brest-Iroise

Restez informés !

Pour recevoir toutes nos informations,
incrivez-vous !

Suivez l'actualité
du Technopôle Brest Iroise sur

CONTACT
Equipe d'animation du Technopôle Brest-Iroise
Bât. Cap Océan
525 avenue Alexis de Rochon
29280 Plouzané
Tel. +33 (0)2 98 05 44 51
Fax : +33 (0)2 98 05 47 67
contact@tech-brest-iroise.fr
Powered by diasite - Designed by diateam