Actualités du technopôle Brest-Iroise
      • Extension des zones maritimes françaises

      • en illustration : Extensions potentielles du plateau continental à étudier (limites dessinées en noir)
      • Des enjeux de tout premier ordre pour  la France, qui pourra ainsi confirmer sa place de nation maritime majeure et obtiendra les droits souverains pour l’exploitation des ressources naturelles, contenues dans le sol et le sous-sol de la zone.

        1 million de km2 au total, dans les trois océans, sont en jeu, qui s’ajouteraient aux presque 11 millions de km2 de notre actuelle Zone Economique Exclusive.

        L a campagne Polyplac s’est achevée le 12 septembre dernier à Nuku Hiva aux Marquises. Pendant un peu plus d’une semaine, une dizaine de scientifiques de l’Ifremer (de métropole, de Polynésie française et de Nouvelle-Calédonie) ont acquis des données géophysiques des fonds marins au large des îles Marquises. Cette mission avait pour objectif de fournir les données scientifiques nécessaires à la préparation du dossier complet de revendication d'extension du plateau continental juridique.
         

        La campagne POLYPLAC s’inscrit dans le cadre du programme EXTRAPLAC (EXTension Raisonnée du PLAteau Continental) mené par l’Ifremer et ses partenaires depuis 10 ans.

         

        Le programme EXTRAPLAC

        Avec la convention internationale sur le droit de la mer de 1982, ratifiée par la France en 1996, les Etats côtiers peuvent étendre leur plateau continental au-delà des 200 milles marins qui est aussi la limite de la ZEE (Zone Economique Exclusive), sans que celle-ci puisse faire l’objet de l’extension. Ces extensions vers la haute mer ne
        peuvent être revendiquées que sur les fonds marins et le sous-sol adjacent à leurs côtes, à condition de démontrer que sont réunies certaines conditions géologiques, morphologiques et géophysiques. Les dossiers de revendication sont examinés par la Commission des limites du plateau continental (CLPC), une commission spécialisée des Nations Unies et créée par la convention sur le droit de la mer.

        Le programme Extraplac (Extension raisonnée du plateau continental), piloté par le Secrétariat Général de la Mer, a été mis en place en 2002 pour l'établissement des revendications françaises d'extension du plateau continental juridique au-delà des 200 milles marins. L'Ifremer en assure la maîtrise scientifique et technique avec le Service Hydrographique et Océanographique de la Marine, l’IFP Énergies nouvelles et l’Institut Polaire Paul Emile-Victor.
         

         

         

        Plus d'information en pièce jointe dans le communiqué de presse de l'Ifremer.

         

      • Publié le 24/09/2012

La newsletter
du Technopôle Brest-Iroise

Restez informés !

Pour recevoir toutes nos informations,
incrivez-vous !

Suivez l'actualité
du Technopôle Brest Iroise sur

CONTACT
Equipe d'animation du Technopôle Brest-Iroise
Bât. Cap Océan
525 avenue Alexis de Rochon
29280 Plouzané
Tel. +33 (0)2 98 05 44 51
Fax : +33 (0)2 98 05 47 67
contact@tech-brest-iroise.fr
Powered by diasite - Designed by diateam