Actualités du technopôle Brest-Iroise
      • Technopôle
      • Inauguration du bâtiment Cap Océan, le bâtiment totem du Campus mondial de la mer

      • Le bâtiment totem du Campus mondial de la mer a été inauguré le 16 avril. Il accueille depuis bientôt un an les équipes d'organismes interfaces entre le monde de l'entreprise et la recherche, le Pôle Mer Bretagne Atlantique et le Technopôle Brest-Iroise.

        Les équipes de France Energies Marines et de la société Quiet Oceans s'y sont installées en janvier 2018.

        Un communiqué de presse de Brest métropole.
      • Inauguration du bâtiment Cap Océan, le bâtiment totem du Campus mondial de la mer
      • La Bretagne dispose d’atouts environnementaux et économiques remarquables dans le domaine des sciences et technologies marines. Figurant parmi les premières régions maritimes d’Europe, elle porte une politique ambitieuse en faveur de la mer et du littoral, s’appuyant sur l’innovation pour une meilleure valorisation des ressources au service du développement économique, de la création de richesses et d’emplois.

        Dans cet environnement, la métropole brestoise constitue un pôle de référence reconnu et observé qui légitime l’ambition du Campus mondial de la mer portée par les acteurs du territoire (communauté de la connaissance, entreprises, accélérateurs de l’innovation) avec le soutien des collectivités territoriales.

        Impulsée par le Pacte d’Avenir pour la Bretagne en décembre 2013, cette ambition est devenue un véritable projet de territoire avec son centre névralgique à Brest et une assise géographique qui s’étend de Roscoff à Lorient.

        Faire de Brest et de la Bretagne l’une des places mondiales de l’étude et de la valorisation des océans et des mers, et la plateforme d’une économie maritime forte, telle est l’ambition du Campus mondial de la mer.

        Cela passe par deux enjeux : fédérer les acteurs qui constituent la communauté du Campus mondial de la mer et développer sa notoriété et son attractivité au plan national et international.

        Pour donner corps au Campus, l’Etat et les collectivités locales bretonnes ont souhaité soutenir la création d’un bâtiment emblématique du Campus mondial de la mer sur le site du Technopôle Brest-Iroise. Conçu comme d’un espace pluriel d’animation, de services et de valorisation de projets, ce nouvel outil s’inscrit dans un intérêt commun de rapprochement entre les acteurs, source de dynamisme scientifique, de développement économique et d’emplois.

        Le bâtiment Cap Océan inauguré le 16 avril accueille dès à présent les équipes du Technopôle Brest-Iroise, du Pôle Mer Bretagne Atlantique structures fédératives et interfaces qui assurent son animation. L’institut de R&D France Energies Marines y a également trouvé naturellement sa place.

        La SEMPI a assuré la maîtrise d’ouvrage de cette opération.

        Inscrite dans le contrat métropolitain de Brest métropole signé le 12 novembre 2015 et dans le Pacte d’innovation de Brest métropole signé le 27 janvier 2017, cette opération a fait l’objet de deux tranches de travaux financées par l’Etat, le Conseil régional de Bretagne, le Conseil départemental du Finistère et Brest métropole.

         

         

        • Yves Courtot, Sempi

        • Dévoilement de la plaque

        • Michel Gourtay, en tant que président de la Sempi

        • Frédérique Bonnard Le Floch, représente le Conseil Départemental 29

        • Pierre Karleskind, représente la Région Bretagne

        • François Cuillandre, président de Brest métropole

        Le Campus mondial de la mer, on en est où ?
        Sur la base d’un plan d’actions et une animation par une équipe opérationnelle salariée du Technopôle Brest-Iroise.

        L'offre du Campus mondial de la mer est constituée de services qui s'inscrivent dans 5 missions :

        1. Observer, anticiper et assurer la veille
        2. Animer, créer des synergies et faire émerger des projets
        3. Accueillir des événements, des chercheurs, des actifs et des porteurs de projets
        4. Partager les savoirs sur les sciences et technologies de la mer
        5. Promouvoir et faire rayonner la communauté

        Focus sur quelques actions engagées :

        • Le développement d’un observatoire des sciences et technologies de la mer, basé sur une cartographie de la communauté Campus mondial de la mer et des éléments factuels pour mieux se situer à l’échelle nationale et internationale
        • Le développement d’une plateforme d’usage partagé des infrastructures et plateformes de recherche
        • La mise en place d’une plateforme collaborative recherche-entreprise pour innover autrement, et dont le lieu physique se trouvera au Pôle Numérique Brest Iroise sur le Technopôle
        • L’élaboration de la formation « les enjeux environnementaux de la croissance bleue », qui aura lieu du 11 au 15 juin 2018 entre Brest et Roscoff
        • L’organisation d’Ocean Hackathon, dont la 3ème édition aura lieu du 5 au 7 octobre prochain à l’ENSTA Bretagne
        • La mise en ligne d’un agenda des événements en sciences et technologies de la mer et d’un portail des publications scientifiques du Campus mondial de la mer en archives ouvertes
        • L’élaboration d’un catalogue logistique et un appui technique pour accueillir des événements internationaux sur le territoire du Campus mondial de la mer (ex : IMBeR Open Science Conference qui réunira plus de 400 chercheurs internationaux en juin 2019)
        • réaliser au sein des Ateliers des Capucins une vitrine grand public du Campus mondial de la mer dans les domaines techniques et technologiques avec une ouverture prévue en décembre 2019

        Plus d’information sur le Campus mondial de la mer :
        www.campus-mondial-de-la-mer.fr
        contact@campus-mondial-de-la-mer.fr
        Twitter @CampusMer
        Linkedin Campus mondial de la mer


        Cap Océan
        Une ancienne unité de production de cosmétiques marines a été transformée en surfaces de bureaux pour accueillir le bâtiment totem du Campus mondial de la mer, baptisé Cap Océan.

        Les travaux se sont articulés en deux phases distinctes.
        Durant la première phase, une partie des surfaces intérieures sont aménagées pour créer des espaces mutualisés (Accueil, salle de réunion, salle de vie, sanitaires…), des locaux techniques et des espaces de bureaux pour l’association du Technopôle Brest-Iroise et le Pôle Mer Bretagne Atlantique.

        La deuxième phase portait sur l’aménagement des surfaces laissées libres au rez-de-chaussée lors de la phase 1 en vue de l’occupation par France Energies Marines.
        La maîtrise d’oeuvre de l’opération a été assurée par le cabinet Atelier QUÉRÉ, Architectes à Brest.
        La SEMPI a assuré la maîtrise d’ouvrage de l’opération avec une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage confiée à Brest métropole aménagement.

        La restructuration complète du bâtiment a portée sur une surface totale d’environ 2 000 m² SP.
        Phase 1 : 950 m² environ
        Phase 2 : 775 m² environ

        Les locaux restants sont portés financièrement par la SEMPI et ouverts à la location publique ou privée.

        La réalisation de ce projet de restructuration lourde par la SEMPI illustre pleinement le rôle spécifique de la société au service du développement économique du territoire de la métropole brestoise.

        La SEMPI, société d’économie mixte de portage immobilier regroupe sous l’égide de Brest métropole, actionnaire de référence avec la ville de Brest, les acteurs économiques du territoire, CCIMBO, CDC, Crédit Agricole, Arkéa, Caisse d’Epargne.

        Elle est leur outil opérationnel au service de la réalisation, du portage et de la gestion de projets spécifiques par leur complexité de programme et/ou d’implantation, sur les nouveaux secteurs d’aménagement de l’agglomération.

        Ainsi aujourd’hui, elle porte sur 20 bâtiments près de 20 000 m2 de surface locative.

        Cap Océan illustre parfaitement cette mission par la complexité de son montage, mariant financement et occupation public et privé, et par sa complexité technique, transformant un bâtiment d’activité à vocation de production en un ensemble tertiaire porteur de l’image valorisante et forte du Campus mondial de la mer.

        Chiffres clés du projet
        1 725 m² pour accueillir les équipes du Technopôle Brest-Iroise, du Pôle Mer Bretagne Atlantique et France Energies Marines
        300 m² de bureaux en programme complémentaire (autofinancement SEMPI)
        Coût du projet (prévisionnel)
        3,7 M€ environ, dont :

        2,2 M€ environ au titre du contrat métropolitain de Brest métropole signé le 12 novembre 2015 et 1 M€ au titre du pacte métropolitain d’innovation de Brest métropole signé le 27 janvier 2017.

        • Etat : 502 500 €
        • Région Bretagne (politique sectorielle) : 700 000 €
        • Région Bretagne (partenariat Région-Pays de Brest) : 645 800 €
        • Département du Finistère : 330 000 €
        • Brest métropole : 1 026 700 €
        • Autofinancement SEMPI : 494 761 €
           

        La parole aux acteurs du Campus mondial de la mer

        Vincent Kerbaol, Directeur CLS Brest
        Le Campus mondial de la mer est une grande ambition collective des acteurs du territoire pour faire connaitre dans le monde entier nos connaissances et notre savoir-faire en matière des sciences et technologies de la mer qu’elles proviennent du monde académique, scientifique ou des entreprises.
        La dynamique du Campus mondial de la mer repose sur l’élaboration d’une offre de services originale et complémentaire des structures existantes pour attirer des entreprises nouvelles et innovantes, des étudiants ou des scientifiques reconnus : formations adaptées, anticipation des besoins de compétences, mutualisation des moyens et infrastructures favorisant l’innovation et l’émergence de projets…
        La réussite du projet passe aussi par notre capacité à travailler ensemble, entreprises et monde de la recherche, plus en amont, à la croisée des attentes du monde maritime, des enjeux liés à la nécessaire sauvegarde du patrimoine de nos océans et des défis lancés par les technologies émergentes. C’est l’acculturation entre les communautés qui fera de cette ambition collective bien plus que la simple addition de nos atouts

        Matthieu GALLOU, Président de l’Université de Bretagne Occidentale
        A Brest, depuis une vingtaine d’années, l’UBO, les grandes écoles métropolitaines et les instituts nationaux de recherche ont uni leurs efforts pour développer une recherche et une formation supérieure de niveaux internationaux, portant sur l’océan et les littoraux. Le Campus mondial de la mer apporte une dimension supplémentaire dans la réunion de tous les acteurs des Sciences et Technologies Marines. Les entreprises, les organisations constituées comme le Pôle de Compétitivité, les collectivités territoriales, s’engagent ensemble dans la dynamique d’un territoire allant de Roscoff à Lorient dont la recherche, la foration et les connaissances nouvelles produites constituent le carburant.
        Pour l’UBO, creuset et acteur essentiel de cette dynamique, le Campus mondial de la mer est un vecteur de choix pour accroître son attractivité dans le domaine phare qu’est la mer. Pour les chercheurs, le Campus mondial de la mer est un inégalable terrain d’expérimentation pour tester et exporter de nouveaux concepts et de nouvelles découvertes. Une nouvelle interface entre le monde académique et celui des entreprises est en train de naître. À partir d’une connaissance mutuelle approfondie, et se fondant sur des outils de pointe, les chercheurs et les entrepreneurs du Campus mondial de la mer vont générer de nouvelles synergies et porter une créativité nouvelle au service de l’avenir de l’homme et des océans.


        Bernard KLOAREG, Directeur de la Station Biologique de Roscoff
        La production, la préservation et la valorisation des bioressources marines représentent un pilier important de l’économie maritime et un domaine d’excellence en recherche et en formations sur notre territoire. La Station Biologique de Roscoff pilote l’axe bioressources marines en poursuivant les grands objectifs du Campus mondial de la mer. Le parc scientifique Blue Valley vise à stimuler le développement des biotechnologies bleues et à favoriser les transferts de connaissances et de technologies entre la recherche et les entreprises. Le projet d’investissement d’avenir Blue Train réunit une vingtaine de partenaires publics et privés du Campus mondial de la mer afin de développer de nouvelles formations initiales et continues pour accompagner la croissance de la bioéconomie bleue, mais aussi afin d’informer le public sur les enjeux et les promesses de ce secteur. Le projet européen EMBRIC, coordonné par la Station, oeuvre à la constitution d’une alliance entre Infrastructures de Recherche, Régions Maritimes et financeurs de l’innovation, en France et en Europe.

         

        Un coeur de campus emblématique du Campus mondial de la mer
        Des travaux sur les espaces extérieurs ont également été engagés pour valoriser ce nouvel équipement porteur des ambitions collectives maritimes et internationales de la pointe bretonne et créer une centralité sur le site.


        L’aménagement porte sur une surface d’environ 1,4 ha et consiste à :

        • la création d’une place « coeur de Campus », lieu de convergence des usagers du Technopôle. Cette nouvelle place permettra de relier par un aménagement cohérent et homogène des équipements existants (Pole Numérique Brest Iroise, Restaurant Universitaire, Bâtiment Totem du Campus mondial de la mer).
        • Un espace permettant l’accueil d’un restaurant
        • Enfin, cet aménagement sera pensé pour le stationnement de vélos, la recharge de voitures électriques, l’accueil d’un food-truck, …
        • la reprise des aménagements existants dégradés sur le périmètre de projet, traitement des limites avec les bâtiments limitrophes, aménagements de circulations piétonnes, reprise de l’éclairage public avec des équipements économes (LED), réorganisation des stationnements.

        Inscrite au Pacte métropolitain d’innovation, cette opération bénéficie du soutien financier de l’Etat, du Conseil régional de Bretagne et de Brest métropole.
        L’investissement est porté par Brest métropole aménagement (Société d’Economie Mixte), aménageur et concessionnaire de la ZAC du Technopôle Brest Iroise.
        Coût prévisionnel : 895 000 € HT

      • Publié le 19/04/2018

La newsletter
du Technopôle Brest-Iroise

Restez informés !

Pour recevoir toutes nos informations,
incrivez-vous !

Suivez l'actualité
du Technopôle Brest Iroise sur

CONTACT
Equipe d'animation du Technopôle Brest-Iroise
Bât. Cap Océan
525 avenue Alexis de Rochon
29280 Plouzané
Tel. +33 (0)2 98 05 44 51
Fax : +33 (0)2 98 05 47 67
contact@tech-brest-iroise.fr
Powered by diasite - Designed by diateam