Actualités du technopôle Brest-Iroise
      • Entreprises
      • Projet Sabella D10, Ouessant. Nouvelle campagne d’essais et poursuite de l’exploitation

      • Une communication de Sabella
      •  


        L’hydrolienne Sabella D10, immergée par 55 m de fond dans le Passage du Fromveur en juin 2015 et première hydrolienne raccordée au réseau national en septembre dernier, avait reçu par arrêté préfectoral une Autorisation d’Occupation Temporaire du Domaine Public Maritime pour une période de 12 mois.


        Après une première campagne d’essais concluante, SABELLA souhaite poursuivre l’acquisition de connaissances autour de cette machine à travers une nouvelle campagne d’essais prévue à compter de l’automne.


        Malgré des résultats initiaux prometteurs sur les premiers mois de démonstration, SABELLA considère que la phase d’apprentissage n’est pas achevée et souhaite consolider son expérience pour optimiser l’exploitation de ses hydroliennes.


        Pour ce faire, SABELLA prévoit de profiter de la saison estivale et de conditions de mer favorables, ainsi que de la disponibilité de navires spécialisés à positionnement dynamique, pour mettre en oeuvre une opération de relevage. L’objectif est de ne récupérer que la turbine de D10 et de la rapatrier au port de Brest pour un bilan technique et des premières optimisations après une année d’immersion. L’embase et le câble, quant à eux, resteront sur site sous réserve de l’obtention de nouvelles autorisations administratives en cours de demande.


        Ce relevage est de prime importance pour intégrer des retours d’expérience dans des projets hydroliens en cours de définition et de propositions à différents énergéticiens, tant en France qu’à l’international.


        Sachant que le fonctionnement des hydroliennes ne peut être testé et validé qu’en mer, la première campagne d’essais a permis d’éprouver des premiers modes d’exploitation et de chercher à en optimiser les performances. Outre ces essais nécessitant de multiples itérations de paramétrage du contrôle-commande, l’hydrolienne a pu parallèlement produire de l’ordre de 70 MWh de novembre 2015 à février 2016 pour Ouessant. Depuis mars 2016, des tests ont été réalisés sur la chaîne de conversion pour mieux comprendre l’exploitation de ces machines et leur optimisation face aux évènements physiques rencontrés, tels que les effets de houle durant les tempêtes hivernales ou encore les écoulements turbulents sur ces sites de grands courants.


        Cette campagne de tests in situ a permis de valider le bien-fondé des orientations technologiques retenues dans la solution D10 et de percevoir les potentialités prometteuses de fonctionnement de cette machine extrapolables aux hydroliennes D12 et D15 en cours de développement.

        L’injection partielle de l’énergie produite sur le réseau ouessantin a été effectuée sous le contrôle et avec la haute collaboration d’EDF SEI (Systèmes Électriques Insulaires) et d’ERDF en charge de l’approvisionnement électrique sur les îles non raccordées. Le signal électrique produit par l’hydrolienne respecte les spécifications (tension et fréquence) imposées par le gestionnaire du réseau. Quelques errements de production ont également permis de mettre en place des protections complémentaires du réseau et de définir des moyens de lissage de la production à mettre en oeuvre.


        Le dommage au câble, occasionné durant l’installation initiale de D10, n’a pas permis à SABELLA de caler un fonctionnement de son hydrolienne à sa puissance maximale. Le relevage de la turbine va donc également permettre de remplacer cette partie de câble défaillante et de pouvoir poursuivre sereinement une nouvelle campagne d’essais autorisant une montée de l’hydrolienne à puissance maximale.


        Les ouessantins ont suivi avec un engouement marqué ce projet d’hydrolienne, inscrivant l’île dans une vitrine avant-gardiste d’un modèle énergétique décarbonée dédié aux territoires insulaires. La poursuite de l’exploitation de D10 pour Ouessant, jusqu’à l’avènement d’une ferme pilote, est un sujet très promu par la Région Bretagne et les parties prenantes territoriales à travers plusieurs projets (SMILE, ICE, BEL) qui visent à maximiser les énergies renouvelables sur les îles du Ponant non raccordées au réseau électrique métropolitain.


        En parallèle, les travaux se poursuivent sur la définition de la ferme pilote hydrolienne « Eussabella » dans le Fromveur, désormais en collaboration avec AKUO Energy, énergéticien français travaillant exclusivement dans les énergies renouvelables et expérimenté dans les modèles énergétiques insulaires.


        LIENS UTILES

        Centre media : www.sabella.bzh/galery.php
        Twitter : twitter.com/SabellaTidal

        Youtube : www.youtube.com/channel/Sabella
        Facebook : www.facebook.com/SabellaTidal
        www.sabella-d10.bzh

      • Publié le 22/04/2016

La newsletter
du Technopôle Brest-Iroise

Restez informés !

Pour recevoir toutes nos informations,
incrivez-vous !

Suivez l'actualité
du Technopôle Brest Iroise sur

CONTACT
Equipe d'animation du Technopôle Brest-Iroise
Bât. Cap Océan
525 avenue Alexis de Rochon
29280 Plouzané
Tel. +33 (0)2 98 05 44 51
Fax : +33 (0)2 98 05 47 67
contact@tech-brest-iroise.fr
Powered by diasite - Designed by diateam